La réponse mondiale à la pandémie COVID-19 pourrait bien être l’événement le plus important et le plus marquant qui touche tous les aspects de la société. Pour les industriels, l’incapacité à évaluer leurs propres réactions et les effets qui en découleront entraînera des occasions manquées pour eux-mêmes et leurs clients.

La tendance à la distanciation sociale a créé de nombreux bouleversements dans la façon dont les entreprises font des affaires. Pendant des décennies, les usines de transformation ont consolidé leurs salles de contrôle et doivent maintenant se “désolidariser” temporairement en raison des préoccupations liées à la pandémie. Des circonstances comme celle-ci obligent ou contraignent les organisations à adopter de nouvelles méthodes, souvent inconfortables, pour atteindre les mêmes objectifs.

Habitudes manufacturières

Peu d’entreprises manufacturières ont adopté la culture du travail à domicile. Quelques entreprises peuvent avoir la possibilité de le faire occasionnellement, mais pour la plupart, les entreprises manufacturières fonctionnent à peu près de la même manière qu’il y a cent ans. Le personnel de bureau fait l’aller-retour au bureau tous les jours, passe la plupart de son temps devant un écran et assiste peut-être à quelques réunions. Outre la technologie utilisée, cette méthode de travail n’a pas changé depuis des centaines d’années.

Adaptation aux changements

Si la pandémie a d’abord été annoncée en Chine, elle est rapidement devenue une réalité dans le monde entier. Les gouvernements du monde entier ont mis en place des politiques de distanciation sociale.

Les voyages aériens ont été considérablement réduits. Les chaînes d’approvisionnement ont été interrompues et mises à rude épreuve. Le personnel informatique des employeurs s’est empressé de déterminer si leur technologie pouvait supporter la charge de travail de tous les nouveaux employés distants qui se connecteront aux systèmes de l’entreprise depuis leur domicile, en s’assurant que les licences des logiciels étaient en place et en vérifiant les politiques de cybersécurité.

Le mouvement de consolidation des salles de contrôle, qui a duré des décennies, a soudain créé un problème. Les consoles et autres équipements partagés doivent être assainis entre les utilisations. Les entreprises doivent également trouver le moyen d’appliquer la distanciation sociale dans les installations conçues pour encourager la collaboration et optimiser l’espace.

Possibilités offertes par une main-d’œuvre éloignée

En forçant un changement dans la façon dont le travail est effectué, les organisations ont l’occasion de réévaluer leurs procédures et leurs philosophies de fonctionnement actuelles. S’il est possible de fonctionner de cette manière, il y a peut-être des avantages à long terme.

On pourra remarquer que finalement le travail à distance équivaut à une augmentation de la productivité. En effet, la capacité des employeurs à faire confiance à leurs équipes, même lorsqu’elles travaillent en dehors du bureau, pourrait être la clé d’une productivité plus importante.

Après évaluation, on prendra conscience des économies que permet de réaliser le travail à distance puisque le fait d’avoir moins d’employés dans le bureau réduit également les coûts pour une entreprise. C’est aussi la promesse d’une compétitivité plus accrue. Quels que soient le produit, la mission ou les objectifs commerciaux, ce sont les personnes qui sont à l’origine du succès de l’entreprise. La capacité à retenir les meilleurs talents est un facteur clé de différenciation dans le monde compétitif des affaires d’aujourd’hui. Le travail à distance peut jouer un rôle culminant dans ce domaine, en offrant un sentiment de reconnaissance personnelle entre l’employeur et l’employé.


Solutions IIoT