Cet article dresse un état des lieux général de l’industrie pharmaceutique marocaine et démontre le recours à l’IoT dans ce sens : le Maroc est un acteur émergent sur le marché pharmaceutique mondial grâce à son cadre politique stable et à sa situation centrale dans la région méditerranéenne reliant l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient et l’Europe.

Des sociétés pharmaceutiques nationales et multinationales sont présentes dans le pays avec leurs installations de fabrication. Le gouvernement local soutient également un programme ambitieux d’assurance maladie.

État des lieux : industrie pharmaceutique marocaine

Un marché pharmaceutique en constante augmentation

D’après une étude effectuée par BMI Research, les dépenses de santé du Maroc ont atteint 6,15 milliards de dollars en 2017, avec une augmentation de +5,1% par rapport à l’année précédente. Le marché pharmaceutique a également évolué positivement, atteignant un chiffre d’affaires de 1,48 milliard de dollars en 2017 avec des prévisions de 1,9 milliard de dollars en fin 2021 soit une expansion annuelle de 6,7% CAGR.

Actuellement, les ventes de produits pharmaceutiques représentent environ 2% du PIB du Maroc. L’industrie pharmaceutique marocaine se classe au deuxième rang sur le continent et est également la deuxième plus grande industrie chimique du pays, après celle des phosphates.

Le secteur attire environ 400 millions de dirhams d’investissements chaque année et plus de 9000 emplois directs.

La représentation réglementaire des pharmaciens exerçant dans les industries pharmaceutiques et la distribution pharmaceutique

Tous les pharmaciens exerçant dans les entreprises pharmaceutiques sont représentés par le COPFR, qui signifie Conseil de l’Ordre des Pharmaciens Fabricants et Répartiteurs et peut être traduit comme le Conseil des pharmaciens travaillant dans l’industrie et la distribution pharmaceutiques.

Cette institution contrôle l’accès à la profession pharmaceutique en donnant un avis consultatif pour les demandes de pharmaciens en vue d’intégrer l’industrie pharmaceutique ainsi que pour la création, l’extension ou la modification d’établissements pharmaceutiques.

Une ancienneté dans la fabrication de produits pharmaceutiques

L’industrie pharmaceutique locale voit à la fois des entreprises nationales, telles que

  • Cooper Maroc qui a été fondée en 1933 en tant que filiale de Cooper Melun France
  • Maphar qui fait désormais partie du groupe français Eurapharma CFAO
  • Sothema qui a été fondée en 1976 et fabriquant notamment des produits stériles et des antibiotiques
  • Laprophan qui a été fondée en 1949, premier laboratoire marocain à disposer d’un centre de R&D

Ainsi que des filiales de multinationales étrangères telles que Sanofi, Pierre Fabre, Pfizer, Roche, etc.  

La capacité de production totale comptait 46 sites différents en 2016, fabriquant environ 425 millions d’unités.

Le cadre réglementaire

Le Maroc est l’un des pays d’Afrique du Nord bénéficiant d’une plus grande stabilité politique, d’une économie libérale et d’une main-d’œuvre instruite, autant d’éléments importants pour attirer les investissements étrangers.

Dans le domaine de la pharmacie et des soins de santé, cela se traduit par la libéralisation du capital social des entreprises pharmaceutiques et, du point de vue réglementaire, par une réforme qui a eu lieu en 2006 et qui visait à améliorer la conformité aux recommandations de l’ICH et aux normes de qualité internationales pour la fabrication des médicaments.

Un cadre de référence stable

Selon l’AMIP, la capacité à s’adapter rapidement à des scénarios en pleine évolution et la connaissance approfondie de son cadre de référence international sont essentielles pour maintenir la position concurrentielle de l’industrie pharmaceutique marocaine.

Les marchés internes de la pharmacie et de la santé sont également soutenus par une évolution accrue de la population vers la classe moyenne.

Pertinence du recours à l’IoT dans l’industrie pharmaceutique marocaine

Comme démontré dans la première section de cet article, l’industrie pharmaceutique marocaine représente un secteur économiquement très prometteur et florissant. Recourir davantage à l’utilisation de l’IoT dans ce sens permettrait de tirer profit de ce domaine  de manière plus efficiente et plus rentable.

Améliorations suite à l’application de l’IoT dans la chaîne de valeur pharmaceutique marocaine

Bien que l’IoT n’en soit qu’à ses débuts dans l’industrie pharmaceutique marocaine, l’utilisation d’appareils intelligents et de technologies de communication entre machines est largement répandue pour la numérisation des processus et des données. L’IoT crée de l’innovation en perturbant les anciens modèles conventionnels dans l’industrie pharmaceutique fortement réglementée, de la fabrication à la distribution des médicaments.

Les fabricants pharmaceutiques sont désormais beaucoup plus réceptifs à l’expérimentation des technologies IoT pour améliorer la qualité, augmenter la productivité, réduire les erreurs de production et accroître les attentes des parties prenantes concernant l’efficacité des médicaments.

L’utilisation de l’IoT dans la fabrication pharmaceutique, la chaîne d’approvisionnement, le développement clinique et l’engagement des patients permet non seulement de réduire le temps de mise sur le marché des médicaments, mais aussi de détecter les erreurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur grâce à l’alimentation en données en temps réel afin d’améliorer la conformité réglementaire.

L’IoT dans la fabrication marocaine de produits pharmaceutiques

La production par lots dans l’industrie pharmaceutique est en cours depuis quelques années, mais les systèmes de traitement automatisés peuvent être appliqués non seulement pour réguler les équipements et les matériaux, mais aussi pour améliorer l’efficacité de la production de médicaments et d’autres activités pertinentes.

Les appareils compatibles IoT peuvent transmettre des données opérationnelles à d’autres appareils ou à des ingénieurs de fabrication. Ces informations aident à gérer l’industrie de manière à améliorer le taux de productivité.

Toutes les variables environnementales d’un processus pharmaceutique doivent être surveillées, afin de maintenir la qualité du produit, ce qui n’est possible que par la surveillance de la production.

L’IoT joue un rôle important dans le suivi de la qualité réelle de la production à distance à l’aide de dispositifs et de capteurs intelligents. L’environnement est un facteur clé qui affecte la production de médicaments pharmaceutiques. Par conséquent, l’IoT peut être mis en œuvre pour surveiller les conditions environnementales.

En résumé, l’avantage prometteur de l’IoT dans la fabrication pharmaceutique marocaine se concrétiserait en :

  • La réduction des coûts de production
  • La surveillance et le contrôle en temps réel,
  • L’optimisation des opérations des unités pharmaceutiques
  • L’amélioration des résultats pour les patients.

L’IoT dans l’entreposage

Dans les industries pharmaceutiques, l’entreposage est un domaine critique. Pour assurer un flux constant et opportun de produits pharmaceutiques, les entreprises pharmaceutiques marocaines disposent d’installations de stockage/entreposage dans différentes parties du pays.

L’application de l’IoT dans les entrepôts améliore l’efficacité et la précision des processus de l’entrepôt tels que l’inventaire, le tri des produits, les entrées et les sorties. Cela permet d’optimiser le fonctionnement et d’améliorer le niveau de service de l’entrepôt.

La gestion et la supervision globales des activités d’entreposage peuvent être réalisées à l’aide de la technologie RFID et des systèmes de surveillance vidéo sans fil.

L’IoT profite aux opérations de l’entrepôt de la manière suivante :

Suivi de l’inventaire à chaque étape

L’IoT permet de relier les produits pharmaceutiques depuis leur arrivée à l’entrepôt jusqu’à leur livraison au client. L’IoT fournit des informations relatives à la date de péremption, ce qui permettra de minimiser le gaspillage et la détérioration du produit.

Le prélèvement par vision (avec des lunettes intelligentes)

Le vision picking est une branche de la réalité augmentée qui permet aux opérateurs de travailler les mains libres et efficacement. Cela peut augmenter l’efficacité du magasin.

Analyse des données

Toute la logistique, les tendances et les possibilités peuvent être observées par le dispositif.

Tâches automatisées

L’automatisation des tâches est réalisée à l’aide de drones. Ces drones peuvent effectuer les comptages de cycles la nuit et mettre les données à disposition des opérateurs pour qu’ils les réévaluent le matin. Cela permet d’éviter les temps d’arrêt opérationnels et de minimiser les coûts liés à la présence de travailleurs humains, comme la main-d’œuvre, l’électricité et le temps.

Conclusion

L’Internet des objets est un nouveau paradigme qui trouve son application utile dans les sciences pharmaceutiques, en particulier dans la fabrication, l’entreposage et la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

L’IoT a le potentiel d’ajouter de nouveaux aspects aux opérations pharmaceutiques au Maroc en permettant aux technologies intelligentes de communiquer partout, à tout moment, avec n’importe quoi et sur n’importe quel support. L’IoT est en train d’évoluer vers un domaine critique, témoin d’un bond remarquable dans l’utilisation innovante de la technologie dans les opérations pharmaceutiques pour améliorer la satisfaction du client.

Découvrez nos solution IoT industriel