La technologie PoE s’est forgée une grande réputation en améliorant efficacement l’agilité et l’évolutivité du réseau. Il existe différents types de dispositifs PoE, tels que le commutateur PoE, l’injecteur PoE, le répartiteur PoE, etc. Le présent article se concentre sur l’injecteur PoE en couvrant la définition, le principe de fonctionnement, les types et l’installation.

Qu’est-ce qu’un injecteur PoE ?

Un injecteur PoE connecte votre appareil réseau compatible PoE à un port de commutation LAN non PoE. Plus précisément, un injecteur PoE peut être utilisé pour connecter un point d’accès sans fil, une caméra réseau ou tout autre Powered Device (PD) IEEE 802.3af/at à un commutateur réseau. L’utilisation d’un injecteur PoE vous permet d’éviter le recours à des lignes d’alimentation en courant alternatif car vous utilisez le câblage LAN existant pour fournir à la fois l’alimentation en courant continu et les données.

Il permet ainsi une plus grande flexibilité en offrant la possibilité d’installer des dispositifs dans des zones difficiles d’accès, avec un impact minimal sur les structures et les budgets existants.

 

Quels sont les avantages de l’utilisation d’un injecteur PoE ?

La technologie PoE offre plusieurs avantages :

Premièrement, la transmission de données et l’alimentation électrique par un câble Ethernet standard élimine le besoin d’alimentation et de prises électriques AC/DC. Cela réduit le coût car aucun électricien n’est nécessaire pour l’installation de nouveaux appareils dans des zones où il n’y a pas de courant. En outre, le câblage de réseau Ethernet ordinaire est plutôt peu coûteux et est souvent déjà installé sur place.

Deuxièmement, avec la technologie PoE en général, il y a moins de points de défaillance. Connectez votre commutateur PoE à une alimentation sans coupure (UPS) et vos appareils alimentés par PoE sont assurés de recevoir une alimentation constante, ce qui est si important pour les appareils critiques tels que les caméras de sécurité PoE.

Enfin, les installations PoE qui utilisent des commutateurs PoE manageables vous permettent de redémarrer à distance les appareils PoE connectés, soit manuellement soit selon un calendrier. Les commutateurs PoE modernes sont équipés d’une fonction de surveillance (Powered Device Manager (PDM)) qui peut contribuer à réduire considérablement les temps d’arrêt de vos appareils connectés.

Comment fonctionne un injecteur PoE ?

Lorsque les Switches Ethernet ou d’autres dispositifs n’ont pas de fonction PoE mais doivent prendre en charge des PD (Powered Devices : tout appareil alimenté par le PoE, consommant ainsi de l’énergie) comme les caméras IP PoE, les points d’accès sans fil PoE, l’éclairage PoE, etc…, un injecteur PoE peut aider à transférer à la fois l’alimentation et les données vers ces PD jusqu’à 100 mètres. En général, un injecteur PoE convertit le courant alternatif en courant continu afin de pouvoir alimenter les dispositifs PoE à basse tension.

Types d’injecteurs PoE

Injecteur PoE 12V VS Injecteur PoE 24V VS Injecteur PoE 48V

Les injecteurs PoE peuvent principalement être divisés en 12V, 24V et 48V en fonction de la tension de sortie qu’ils peuvent fournir. Lors de l’achat d’un injecteur PoE, vous devez prendre en compte la tension de celui-ci avec la norme de tension du dispositif PoE qui doit être alimenté.

Injecteur PoE actif VS Injecteur PoE passif

Si votre appareil PoE utilise la norme PoE 48V 802.3af ou 802.3at, il est considéré comme utilisant un PoE actif. Cela signifie que l’appareil vérifiera l’alimentation électrique et, s’il ne répond pas aux exigences de l’appareil, il ne s’allumera tout simplement pas.

Les normes PoE ont été optimisées pour la sécurité. En plus d’une plage de tension sûre, les appareils doivent communiquer selon des procédures établies. Avant de fournir la tension d’alimentation, le bloc d’alimentation PoE teste la connexion. La norme 802.3at effectue ensuite une « poignée de main », c’est-à-dire qu’elle vérifie que l’alimentation est compatible entre l’émetteur et le récepteur du PoE, et ne s’allume pas si le récepteur n’accuse pas réception.

Le PoE passif fait généralement référence à tout appareil utilisant le PoE qui n’est pas conforme à la norme IEEE 802.3af ou IEEE 802.3at. Cela inclut les appareils tels que les caméras et les antennes radio qui fonctionnent avec un PoE 24V. Le PoE passif n’effectue pas de poignée de main, il est donc extrêmement important de connaître la tension PoE requise par votre appareil avant de brancher le câble Ethernet et de le mettre sous tension (consulter le tableau comparatif ci-après). Si vous branchez la mauvaise tension, vous risquez de causer des dommages électriques permanents à l’appareil.

En plus de ces deux catégories, l’injecteur PoE peut également être divisé en fonction des numéros de port, comme l’injecteur PoE à un port, l’injecteur PoE à 8 ports, etc.

Quelle puissance un injecteur PoE peut fournir ?

Les injecteurs PoE conformes aux normes IEEE 802.3af, IEEE 802.3at, IEEE 802.3bt peuvent fournir une puissance allant de 12 watts à plus de 70 watts.

Norme PoE Nom du PoE Puissance de sortie Puissance disponible pour un appareil PD
IEEE 802.3af PoE 15.40 W 12,95 W
IEEE 802.3at PoE+ 30 W 25.50 W
IEEE 802.3bt Type 3 4PPoE, Ultra PoE 60 W 51 W
IEEE 802.3bt Type 4 Ultra PoE 100 W 71 W

De quel type de câble aurai-je besoin ?

Les injecteurs PoE sont basés sur les règles définies par le groupe de travail IEEE 802.3. En tant que tels, aucun câblage spécial n’est nécessaire. Gardez cependant à l’esprit que les connexions Ultra-PoE nécessitent un câblage réseau à 8 ports. Presque tout le câblage réseau est à 8 ports, mais les câbles les moins chers ne sont parfois qu’à 4 ports.

Norme PoE Catégorie de câble minimale Ports requis Modes supportés
IEEE 802.3af Catégorie 3 4-ports / 2-paires Mode A, Mode B
IEEE 802.3at  Catégorie 5 4-ports / 2-paires Mode A, Mode B
IEEE 802.3bt Type 3 Catégorie 5 8-ports / 4-paires 4 paires
IEEE 802.3bt Type 4 Catégorie 5 8-ports / 4-paires 4 paires

Comment utiliser un injecteur PoE ?

Dans un scénario d’application pratique, un injecteur PoE fonctionne comme un intermédiaire pour connecter des Switches non PoE et des appareils compatibles PoE.

Prenons l’exemple d’une caméra IP, les étapes de l’alimentation seront illustrées dans la suite. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des caméras IP, des injecteurs PoE (en fonction du nombre de caméras IP alimentées), un commutateur Ethernet standard et des câbles Ethernet Cat5e, Cat6 ou Cat6a.

  1. Testez tous les équipements pour vous assurer que la caméra IP, l’injecteur PoE et la gestion de la caméra fonctionnent. Effectuez toutes les configurations vidéo et réseau avant de monter la caméra IP.
  2. Branchez le câble Ethernet dans le port d’alimentation/PoE de l’injecteur PoE et dans le port PoE de la caméra IP.
  3. Installez votre caméra IP dans un endroit où la lumière est suffisante pour qu’elle puisse capturer une image claire à l’écran.
  4. Branchez un autre câble Ethernet pour connecter le port Ethernet/Données de l’injecteur et le commutateur Ethernet.
  5. Branchez le cordon d’alimentation de l’injecteur dans une prise électrique locale.

Récapitulatif : Considérations pour l’achat d’injecteurs PoE

Avant d’acheter un injecteur PoE, vous devez vous assurer qu’il est adapté à votre situation. Qu’est-ce qui fait le bon injecteur de PoE ? Vous devez tenir compte de ces trois aspects avant de faire un choix.

Le nombre de Powered Device (PD)

S’il n’y a qu’un seul PD, un injecteur de PoE à un seul port est suffisant. Pour plusieurs PD, le nombre de ports d’injecteurs PoE doit correspondre à celui des PD.

Alimentation électrique du port PoE : PoE vs PoE+ vs PoE++

Assurez-vous que la norme PoE de votre injecteur est conforme à vos PD. Il existe trois principales normes PoE :  IEEE 802.3af (PoE), IEEE 802.3at (PoE+), IEEE 802.3bt (PoE++). Elles prennent en charge une alimentation électrique allant jusqu’à 15,4 W, jusqu’à 30 W et jusqu’à 60 W /100 W respectivement.

Tension d’alimentation

Assurez-vous que la tension de votre injecteur PoE est conforme à celle de vos appareils alimentés. Par exemple, la plupart des caméras de sécurité PoE utilisent 12 ou 24 volts. Vérifiez toujours les spécifications de l’alimentation de votre injecteur PoE pour qu’elles correspondent à celles de vos Powered devices (PD) afin d’éviter les surcharges ou les problèmes de fonctionnement.

 Conclusion : FAQ sur les injecteurs PoE

Q : Puis-je utiliser un injecteur PoE pour alimenter un commutateur Gigabit ?

R : La réponse est non, sauf si votre commutateur dispose d’un port permettant l’alimentation PoE.

Q : Un injecteur PoE a-t-il des ports gérables ?

R : L’injecteur PoE n’a pas de ports gérables. Les injecteurs PoE peuvent alimenter directement le PD PoE par le biais d’une source d’alimentation, plug and play. Il dispose d’une fonction de protection contre les courts-circuits et peut alimenter directement en courant continu des appareils de réseau. Si vous avez besoin d’une fonction de gestion, vous pouvez choisir un commutateur PoE.

Q : L’utilisation d’un injecteur PoE est-elle sûre ?

R : Les injecteurs PoE conformes à la norme IEEE 802.3af/at/bt n’endommageront aucun équipement, même si celui-ci n’est pas conçu pour les applications PoE. L’injecteur lance une procédure de poignée de main avant d’envoyer une quelconque puissance au PD connecté. Cette procédure utilise une basse tension et est inoffensive pour tout appareil connecté, qu’il soit ou non PoE.

 

Injecteurs PoE Bannière