Les Switches KVM sont des appareils très populaires dans les Data Center et les Server Room d’aujourd’hui. Qu’est-ce qu’un Switch KVM ? Pourquoi ? S’il y a 20 serveurs dans une salle, comment les contrôler en même temps d’un seul clic ?

C’est ce que les Switches KVM permettent de faire dans les applications industrielles. Vous connaissez déjà la technologie KVM ou vous avez encore des questions sur les Switches KVM dans vos connexions ?

Nous aborderons ici quelques-unes des questions les plus courantes concernant les Switches KVM.

1. Qu’est-ce qu’un Switch KVM ?

Switch-KVM

KVM signifie clavier (Keyboard), vidéo et souris (Mouse). Un Switch KVM est un dispositif matériel qui permet aux utilisateurs de contrôler plusieurs ordinateurs à partir d’un seul clavier, d’un seul écran vidéo et d’une seule souris. Il peut également avoir  des ports RJ45 (CATx) qui servent de connecter d’autres dispositifs à l’aide de câbles en cuivre comme le Cat5, le Cat5e ou le Cat6. À l’aide d’un jeu de bouton, l’administrateur peut facilement passer d’un serveur à l’autre.

 

2. Quels sont les types de Switches KVM les plus courants ?

Comme le nombre d’appareils déployés dans un Data Center est important, les Switches KVM existent également en différentes tailles et configurations. Les Switches KVM montés en rack sont adaptés pour les applications qui ont des exigences en matière d’espace. Les Switches KVM se présentent  à 4, 8, 16 et 32 ports pour les différents nombres de dispositifs qui doivent être contrôlés. En outre, les appareils modernes ont également ajouté la possibilité de partager d’autres périphériques comme les dispositifs USB et l’audio.

2.1 – Switch KVM USB

Ce type de Switch gère les connexions du clavier et de la souris par le biais de câbles USB. IL permet également aux utilisateurs de partager des périphériques USB comme des scanners entre les ordinateurs connectés

2.2 – Switch KVM à port d’affichage

Ce Switch KVM supporte un port d’affichage qui est généralement utilisé comme une connexion interne entre le port HDMI, DVI, DisplayPort ou VGA d’un ordinateur vers l’écran de l’utilisateur. Il prend en charge plusieurs écrans et permet d’accéder à plusieurs appareils

 

Les types de switches KVM

2.3 – Switch KVM sur IP

Le Switch KVM sur IP Switch est utilisé pour la connectivité sur Internet et l’utilisation de réseaux locaux, permettant aux utilisateurs de contrôler toutes les unités centrales  et tous les serveurs depuis n’importe où dans le monde.

3. Où le Switch KVM est-il nécessaire ?

Les Switches KVM se trouvent souvent dans les applications de Data Center en raison du nombre d’appareils ou de serveurs à contrôler. Les Switches KVM sont également largement utilisés dans l’administration des réseaux locaux, les laboratoires, les opérations de fabrication, les ordinateurs de bureau multiples, etc.

4. Que sont les Switches KVM à double écran et les Switches KVM multi-écran ?

Comme son nom l’indique, le Switch KVM à double moniteur permet l’accès KVM à plusieurs ordinateurs avec deux écrans. Tandis que le Switch KVM multi-écran permet d’accéder à plusieurs ordinateurs avec deux écrans ou plus.

Le Switch KVM à double affichage offre une solution optimale pour les applications qui nécessitent plus d’espace. Les Switches KVM à double écran et multi-écran permettent l’accès KVM traditionnel à plusieurs ordinateurs avec l’avantage supplémentaire de permettre l’extension des bureaux sur deux ou plusieurs écrans. Ils sont disponibles avec diverses connexions, notamment VGA, DVI, HDMI, DisplayPort ou même un mélange de connexions.

5. Quel est le Switch KVM le mieux adapté à ma configuration ?

La réponse dépend du besoin pratique. Chaque configuration est unique et chaque utilisateur a des besoins spécifiques. Avant de vous en procurer un, essayez de comprendre ce dont vous avez besoin. Par exemple, le nombre d’utilisateurs, la bande passante, la distance requise, la puissance, la sécurité, etc.

6. Qu’est ce qui est nécessaire pour faire fonctionner un Switch KVM ?

Cela dépend du type de Switch dont disposent les utilisateurs. Dans la plupart des cas, pour une configuration de base, les éléments suivants sont essentiels : Un Switch KVM, suffisamment de câbles reliant tous les dispositifs tels que les ordinateurs, le clavier, l’écran et la souris, et les ordinateurs. Des composants supplémentaires peuvent être nécessaires dans les systèmes plus avancés.

7. Comment installer le Switch KVM ?

Voici les étapes courantes pour faire opérer un Switch KVM :

  • Éteignez tous les ordinateurs et écrans qui seront connectés au Switch KVM.
  • Connectez l’adaptateur électrique au Switch KVM.
  • Connectez les câbles vidéo de vos écrans au port console du Switch KVM, puis allumez le moniteur.
  • Connectez votre clavier et votre souris aux ports PS/2 ou USB de la console sur le Switch KVM. Connectez ensuite les câbles vidéo du PC1 au commutateur KVM.
  • Connectez les câbles PS/2 ou USB du PC1 aux ports PS/2 ou USB du PC1 sur le Switch KVM.
  • Allumez le PC1. Vous devriez voir l’ordinateur charger le système d’exploitation que vous utilisez sur le PC1. Assurez-vous que la souris et le clavier peuvent contrôler le PC1.
  • Répétez les étapes ci-dessus pour connecter d’autres ordinateurs au Switch KVM, et assurez-vous que le clavier et la souris peuvent contrôler l’ordinateur connecté.

8. Qu’est-ce que le KVM sur IP et pourquoi est-il nécessaire ?Switch KVM sur IP

La KVM sur IP est une technologie qui permet aux utilisateurs de se connecter à un Switch KVM ou à une unité centrale en utilisant son port clavier, écran et souris via une connexion IP, ce qui permet aux utilisateurs d’accéder au réseau en bande et hors bande à tous les serveurs liés au Switch KVM. Associés à une sécurité avancée et quel que soit le système d’exploitation, les dispositifs KVM sur IP permettent aux utilisateurs de contrôler à distance leurs serveurs/CPU. Pour ceux qui se soucient beaucoup de la sécurité des connexions, la KVM sur IP est un bon choix.

En outre, le KVM sur IP est un choix optimal pour les situations où un accès complet aux serveurs est nécessaire, mais où les dispositifs sont distants.

9. Quelle est la largeur de bande nécessaire pour l’accès IP à distance ?

Il existe des différences dans la plupart des technologies de compression. Les besoins en bande passante varient considérablement en fonction de l’intensité graphique de l’application utilisée par les utilisateurs.

10. Qu’est-ce que l’OSD ?

OSD est l’abréviation de On Screen Display (affichage à l’écran). Avec l’OSD, les administrateurs peuvent savoir quels ordinateurs sont connectés au Switch KVM et leur permettre de les choisir sans avoir à appuyer sur le bouton du Switch KVM ou à utiliser la commutation par touches de raccourci.

11. Pourquoi certains Switches KVM sont-ils beaucoup moins chers que d’autres ?

Il existe plusieurs options de Switches KVM. Certains offrent le partage USB, l’OSD, le support audio  et la capacité multi-plateforme. Et pour les accessoires, il existe des cordons d’alimentation, des câbles KVM et un module d’interface RJ45 vers VGA, ce qui entraîne des différences de prix des Swiches KVM.

12. Quelles sont les différences entre le Switch KVM et le serveur de console ?

Le Switch KVM et le serveur de console sont deux dispositifs de gestion de réseau, la principale différence entre eux est l’équipement qu’ils peuvent gérer.

Habituellement, le Switch KVM permet d’accéder aux ordinateurs et serveurs situés à proximité et de les contrôler. Le Switch KVM IP permet d’accéder et de contrôler des dispositifs à distance. Les dispositifs les plus courants que le Switch KVM peut gérer sont les ordinateurs, les serveurs d’impression, les serveurs de domaine et les serveurs lames. Les serveurs de console permettent l’accès et le contrôle de tous les dispositifs du réseau, y compris les sites locaux et distants. Les dispositifs courants que le serveur de console peut gérer sont les serveurs, les PDU, les pare-feu, les Switches KVM IP, les routeurs, etc.

13. Quelle est la différence entre un accès local et un accès distant (déporté) ?

Application-du-switch-KVM-ADDERView-CATx-1000

Certains KVM permettent de garder un accès dit local sur le boîtier émetteur. Dans ce cas, l’émetteur est relié au récepteur soit par un câble cuivre, de la fibre optique ou sur le réseau IP. Les Switches KVM offrent aussi la possibilité à un accès déporté, nécessaire dans diverses situations comme le confort, la maintenance et la sécurité. Le déport peut se faire de différentes façons : câble cuivre type CATx permettant d’atteindre une distance allant jusqu’à 300 mètres, la fibre optique avec une distance de 5 ou de 10 kilomètres et vous pouvez aussi déporter sur IP où la distance dépendra de la technologie de votre réseau.

 

 

Découvrez notre gamme de switches KVM