Outre une solution de conversion de protocoles Modbus série et Modbus TCP  telles que les passerelles Modbus, les ingénieurs ont besoin d’une méthode efficace pour réduire le temps d’acquisition de données provenant d’un grand nombre de dispositifs série afin que les réseaux à grande échelle fonctionnent rapidement et sans heurts.

Dilemme à résoudre

Dans les applications critiques à grande échelle, telles que les systèmes de surveillance de l’alimentation, les systèmes SCADA ne peuvent pas se permettre d’attendre que les appareils de terrain envoient leur réponse aux demandes d’acquisition de données simultanées, une par une. Imaginez 300 compteurs en série sur le terrain, et une seule passerelle Modbus utilisée pour récupérer les données. Il faudrait au moins 30 secondes pour terminer un cycle d’interrogation, ce qui rend difficile le suivi de tendance des données ou l’analyse des défaillances.

Les ingénieurs envisageront normalement de déployer plusieurs passerelles Modbus afin de raccourcir le cycle d’interrogation. Cependant, il s’agit d’une solution coûteuse, et le nombre de passerelles Modbus à utiliser va s’accroître en fonction du nombre d’appareils sur terrain et de la performance exigée du réseau. Les ingénieurs sont donc confrontés à un dilemme : Soit augmenter le budget pour répondre aux besoins, soit tolérer une acquisition de données à faible vitesse.

 

Passerelle Modbus MGate MB3660 Moxa

L’interrogation active comme alternative

L’interrogation active permet à chaque côté de la passerelle Modbus de communiquer indépendamment les uns des autres. Une caractéristique essentielle des passerelles qui prennent en charge l’interrogation active. Il s’agit d’une mémoire interne facilitant la récupération transparente des données.

L’interrogation active présente plusieurs avantages. Elle rend le cycle d’interrogation 10 fois plus rapide que le mécanisme d’interrogation circulaire. Seule la durée de la requête et la réponse Modbus TCP constitue le temps de balayage, car le système SCADA n’a plus besoin d’attendre la branche Modbus RTU du processus d’interrogation. Un autre avantage est que l’interrogation active permet de transférer en quelques paquets toutes les données générées par les appareils.

 

Passerelle Modbus MGate MB3660 Moxa

 

Du point de vue du systèmes SCADA, la passerelle représente une banque de données qui fournit les informations demandées. En tant que Modbus RTU , chaque port série de la passerelle Modbus interroge activement les différents Wattmètres pour récupérer les données de leurs différents registres. Les données collectées sont stockées en permanence dans la mémoire interne de la passerelle. Il suffit d’un canal TCP pour transférer les données demandées en quelques paquets au lieu de définir des tonnes de commandes dans le SCADA.

L’interrogation active a deux modes pour répondre à différents scénarios d’application, qui sont le mode agent pour les systèmes nouvellement conçus et le mode intelligent pour l’extension des systèmes existants.

Construire un nouveau système avec le mode Agent

La clé du succès d’un système nouvellement conçu est une passerelle qui augmente les performances du système SCADA, accroît la flexibilité de sa conception et permet une configuration facile. En mode agent, les passerelles  Modbus prennent en charge le mécanisme d’interrogation active pour améliorer les performances du système SCADA. La passerelle peut mettre en œuvre de nombreuses commandes Modbus en sa qualité de maître RTU.

Extension d’un système existant grâce au mode intelligent

Contrairement aux systèmes nouvellement conçus, l’extension des systèmes existants nécessite un moyen rapide et intelligent d’ajouter de nouveaux dispositifs tout en conservant les mêmes performances d’interrogation, voire en les améliorant.

Grâce au mode intelligent, les passerelles peuvent apprendre automatiquement les commandes Modbus des systèmes SCADA sans qu’il soit nécessaire de procéder à des réglages supplémentaires, comme dans le cas du mode Agent. Les passerelles Modbus peuvent utiliser l’interrogation active pour agir comme un maître Modbus dans chaque port série. C’est une fonction utile pour les systèmes qui fonctionnent déjà depuis un certain temps et qui ont des demandes de commandes régulières.

La solution MGate MB3660 de Moxa

Les passerelles Modbus MGate MB3660 de Moxa sont des passerelles de protocole à haute densité de ports et comportent un mécanisme d’interrogation active innovant qui comprend à la fois le mode agent et le mode intelligent, ce qui rend votre acquisition de données 10 fois plus rapide par rapport aux mécanismes traditionnels, que vous conceviez un nouveau système ou que vous étendiez un système existant.

 

Découvrez la passerelle Modbus MGate MB3660