Limiter votre recherche aux routeurs Wifi étiquetés pour un usage industriel est un bon point de départ. Cependant, les spécifications de la fiche technique ne disent pas toujours toute l’histoire. Ce manque de tests et de certifications formels et standardisés pour évaluer un routeur Wifi signifie qu’il peut être difficile de savoir exactement ce que vous achetez. Il est important d’aller au-delà des spécifications et d’approfondir un peu les détails de la conception du routeur, des tests de fiabilité et de la conformité à la certification.

Cet article passe en revue les 5 questions dont les réponses décrivant tout ce dont vous avez besoin pour réussir le choix d’un routeur Wifi.

1. De quoi est fait le boîtier du routeur Wifi ?

Les chipsets d’aujourd’hui, en particulier ceux basés sur la technologie cellulaire LTE Advanced et le Wi-Fi 802.11ac, produisent beaucoup de chaleur. Cette chaleur peut entraîner un dysfonctionnement du routeur et peut endommager l’électronique interne, elle doit donc être évacuée du routeur Wifi rapidement.

Les boîtiers en aluminium extrudé sont peu coûteux et suffisamment solides pour réussir les tests de chute de base, mais ils ne sont pas adaptés à la gestion de la chaleur. D’autre part, l’aluminium moulé sous pression est un meilleur choix, car il peut absorber et dissiper la chaleur plus efficacement. De plus, comme l’aluminium moulé sous pression est plus flexible en termes de conception, le boîtier peut être conçu avec des dissipateurs thermiques et des joints thermiques intégrés, ou avec des éléments utiles tels que des anneaux de mise à la terre, qui assurent un montage sûr et sécurisé du routeur Wifi.

2. Le boîtier peut-il résister aux environnements sévères ?

Les routeurs Wifi montés dans les infrastructures critiques et les véhicules sont régulièrement exposés à la poussière, à la saleté et aux liquides. Les joints autour du boîtier et tous les ports doivent être suffisamment étanches pour que les corps étrangers ne pénètrent pas dans le système et ne provoquent des pannes.

La capacité de résister à des substances nocives est définie par des évaluations normalisées pour la protection contre les infiltrations : Indice de protection (IP). Le premier chiffre de l’indice IP indique le niveau de protection contre les pièces dangereuses (conducteurs d’électricité, pièces mobiles) et la pénétration de corps étrangers solides. Le deuxième chiffre indique la protection contre l’eau. Pour les environnements dans lesquels le routeur Wifi peut être exposé aux éléments, trouver un indice de protection d’au moins IP64, ce qui signifie que le boîtier est étanche à la poussière et résiste aux éclaboussures d’eau.

Routeur Wifi industrielBesoin d’un routeur Wifi industriel robuste et performant ?

Découvrez notre gammes de routeurs Wifi/4G LTE conçue spécialement pour relever les défis des environnements les plus exigeants.

3. Comment le routeur Wifi réagit-il lorsqu’il est exposé à des conditions de basse tension ?

Les routeurs utilisés dans les zones reculées sont souvent alimentés par des panneaux solaires et des batteries, soumettant les équipements électroniques à des variations de tension pouvant perturber le fonctionnement.

Il y a 3 choses importantes à rechercher lors de l’évaluation de l’alimentation du routeur Wifi pour un usage industriel  :

Consommation d’énergie

Lorsque le routeur Wifi est utilisé avec une charge solaire, plus la consommation d’énergie est faible, meilleure est la fiabilité.

Dans des conditions défavorables où la production d’électricité est limitée, comme la neige sur un panneau solaire, toute puissance restante disponible, vous permettra de communiquer plus longtemps. Le meilleur scénario est de trouver des routeurs qui consomment moins de 1 W en mode veille lorsqu’ils sont connectés au réseau LTE.

Plage de tension

Le routeur Wifi doit fonctionner sur une large plage de tension pour résister aux variations de puissance, notamment en hiver, lorsque les heures de clarté sont courtes. Par exemple, dans un système 12V, la tension peut descendre jusqu’à 5V, donc un routeur qui peut fonctionner à une plage de tension aussi bas que 5-7 VDC assurera un fonctionnement continu pendant les creux de tension.

Mode veille

Un routeur robuste et performant offrira un mode veille ou faible consommation. Cela permet à l’appareil de réduire la consommation d’énergie de ses fonctionnalités. Par exemple, un routeur distant peut fonctionner pendant 5 minutes au début de chaque heure afin de répondre aux demandes horaires d’un système SCADA. Le mode veille peut également être utilisé pour protéger la batterie contre les dommages dans des conditions défavorables en éteignant le routeur en l’absence de besoin.

4. Comment le routeur fonctionne-t-il aux températures extrêmes ?

Un routeur Wifi monté dans un espace clos ou à l’intérieur d’un véhicule peut être exposé aux journées d’été les plus chaudes et aux nuits d’hiver les plus froides. Si le routeur est monté dans un espace clos, les températures seront beaucoup plus hautes que la température de l’air ambiant.

Le routeur doit fonctionner comme prévu dans toutes ces conditions. La plage de températures de fonctionnement spécifiée pour les environnements difficiles est généralement de -30 à +70 °C (ou de -22 à +158 °F).

Des problèmes peuvent survenir aux limites de ces plages (routeur peut ne pas démarrer, débit de données trop lent, fonctionnalités clés peuvent s’arrêter, etc.). Certaines de ces problèmes sont acceptables, car elles aident à protéger les circuits du routeur.

5. Le fabricant teste-t-il périodiquement les composants et les processus de production du routeur ?

Les meilleurs fabricants effectuent des tests de durée de vie accélérés (ALT). Une combinaison de tests de température, d’humidité, de choc et de vibration pour simuler des années d’usure du produit.

Ils échantillonnent régulièrement leurs lignes de production pour s’assurer de la conformité aux directives de qualité et aux spécifications de conception. Dans ce processus, connu sous le nom de test de fiabilité continu (ORT), les échantillons sont soumis indépendamment à une procédure de test de fiabilité complète. Cela utilise un ensemble de conditions environnementales similaires à celles utilisées pour les tests de durée de vie accélérés. Les résultats des tests de fiabilité en continu permettent de surveiller les écarts dans le processus de fabrication ou l’approvisionnement en composants, pour assurer la cohérence de la production et garantir la qualité du produit dans le temps.

Conclusion

Pour conclure, ci-dessous un checklist incluant les principales caractéristiques à prendre en compte lors de l’évaluation de votre routeur Wifi :

  • Un boîtier en aluminium moulé sous pression.
  • Un boîtier doté d’un indice de protection (IP) d’au moins IP64.
  • Une consommation d’énergie inférieure à 1 W en mode veille.
  • Une plage de tension avec une limite inférieure de 5 à 7 VDC.
  • Une plage de températures de fonctionnement allant de -30 à +70 °C.
  • Tests de fiabilité continus (ORT) dans l’environnement de fabrication, pour assurer la cohérence du produit dans le temps

 

Routeur Wifi 4g industriel