Le NB-IoT et le LTE-M représentent la réponse des opérateurs de réseaux cellulaires face à la concurrence des solutions de connectivité LPWAN non cellulaire tels que LoRa et Sigfox.

Ils postulent à côté de la 5G au rang du réseau privilégié dans le développement de l’Internet des Objets ( IoT ).

Alors, comment faire le choix entre ces deux offres de connectivité cellulaire?

Le NB-IoT en bref

Le NB-IoT ou Narrowband IoT (l’IoT à bande étroite) est une norme de communication conçue pour permettre aux dispositifs IoT de fonctionner via des réseaux d’opérateurs.

La clé de cette technologie est dans son nom : les canaux IoT peuvent prendre en charge un grand nombre de dispositifs terminaux sur seulement 200 mégahertz de spectre.

Tout comme LoRa et Sigfox, ce standard permet à des objets de basse consommation de communiquer avec des applications externes à travers le réseau cellulaire.

Le NB-IoT se distingue néanmoins par la proposition d’un taux de modulation plus rapide que LoRa ou Sigfox. Il peut donc échanger une plus grande quantité de données à un rythme moins élevé.

 

Le LTE-M en bref

LTE-M (également connu sous les noms eMTC et Cat-M1) est une technologie de réseau étendu de faible puissance adaptée aux applications IoT à faible bande passante tout comme le NB-IoT. C’est une évolution du LTE MTC (Machine Type Communication) destinée à une faible consommation et permet d’augmenter la portée du signal.

Le LTE-M offre la possibilité aux objets connectés de profiter d’une grande autonomie, allant de cinq à dix ans, ce qui facilite le processus de maintenance et de remplacement du matériel. C’est un protocole pérenne caractérisé par une faible latence et une sécurité accrue.

 

Le choix entre NB-IoT et LTE-M ?

Le NB-IoT et LTE-M ont plusieurs similarités et présentent sensiblement les mêmes avantages. Ils concourent en le fait qu’ils représentent deux technologies de communication réseau sans fil conçues spécialement pour l’IoT.

Ce sont deux LPWAN en vue de leur faible puissance et correspondent à une multitude de besoins industriels.
Le NB-IoT et le LTE-M sont aussi tous les deux « 5G ready » parfaitement compatibles avec la technologie 5G. Néanmoins, ces deux technologies représentent des différences clés permettant de juger leur adaptabilité optimale en fonction de la situation industrielle.

Quelle est, entre le LTE-M et le NB-IoT, la technologie la plus apte à connecter vos objets basse consommation ?

Différence 1 : Le débit

Le débit est une donne de la plus haute importance dans l’utilisation industrielle. LTE-M est le protocole qui propose le plus grand débit (quantité de données échangées pour un temps donné). Ce débit de l’ordre de 1Mb/s face à un 24Kb/s pour le NB-IoT. Le NB-IoT répondra par ce fait à des besoins IoT simples pour l’envoi de données de capteurs ou d’applications simples.

Différence 2 : La latence

Selon vos besoins, la latence ou temps de réponse, représente aussi un critère déterminant pour le choix de technologie. La communication en temps réel représente une différence entre le NB-IoT et le LTE-M. En effet, LTE-M possède la latence la plus faible (de l’ordre de 10ms) à l’opposé, du NB-IoT propose des temps de réponse de l’ordre de la seconde (1 seconde).

Différence 3 : Le coût

Le débit plus élevé et la latence plus faible de LTE-M rendent cette technologie plus coûteuse que NB-IoT. Il faut donc bien étudier le besoin industriel pour mieux répondre aux attentes.

L’usage du NB-IoT peut être très intéressant dans l’utilisation de capteurs, pour effectuer des contrôles agricoles, pour le Smat Grid, pour la Smart City, pour la pénétration des bâtiments et la gestion des pipelines

Tandis que le LTE-M peut parfaitement recouvrir le domaine de sécurité (usage de caméras, la surveillance…), le domaine de transport, le tracking et le suivi médical.